L’école a la maison pour tous ! CoronaVirus 2020


Nous pratiquons l’IEF (Instruction En Famille) depuis… toujours!

Alors que nous étions une famille, nous voilà tous dans le même bateau… Merci au CoronaVirus…

Petit retour sur notre histoire…
Instruire ses enfants en se passant du système scolaire tel que nous l’avons connu étant jeune : quelle drôle d’idée me direz vous ? C’est exactement ce que j’ai répondu à mon mari lorsqu’il m’a proposé cette solution alternative alors que notre première fille était encore bébé…
Après de longs mois de réflexion, nous avons alors envisagé de scolariser nos filles seulement en classe de CP. Mon mari était convaincu que cette aventure durerais bien plus longtemps, alors que moi, terrifiée par l’apprentissage de la lecture, me raccrochait à la possibilité de les scolariser plus tard.
Il n’y a pas eu de début de l’IEF : nous avons tout simplement continuer ce que nous faisions avec nos enfants : jouer, parler, cuisiner, se balader et leurs proposer quelques activités : passer du temps de qualité! Les cahiers sont arrivés plus tard.
Malgré tout, nous restons à l’écoute de nos enfants et si, un jour (que j’espère le plus tard possible), ils nous demandent d’aller à l’école, nous les écouterons à condition que ce choix soit motivé par de bonnes raisons.

L’IEF : c’est un rythme à prendre, notre rythme!

Aujourd’hui, nos filles ont grandit et nous nous adaptons toujours à elles tout en leur imposant un cadre. Nos matinées sont dédiées aux apprentissages formels : les cahiers et manuels de mathématiques, de français, d’anglais, d’Histoire…ect nous accompagnent autour de la table de salle à manger. Les après-midis, les enfants continuent à s’instruire de façon informel : à travers les livres, dans la cuisine, au potager…ect, lors des sorties ou les balades en forêt.

L’une de mes plus grande crainte, et celle de notre entourage, a été le manque de sociabilisation. Crainte qui s’est vite envolée : nous observons nos enfants qui recherchent le contact d’autres bébés, enfants et même adultes. Ils font des rencontres aux cours de sport, lors des sorties entre familles IEFeurses ou encore au parc…
En choisissant ce mode d’instruction pour nos enfants, nous leur offrons une chance : celle d’apprendre plus librement les notions élémentaires, le plus souvent grâce à des méthodes ludiques, mais aussi de les éveiller à d’autres activités telles que l’art ou le sport. Nous cultivons chez eux l’envie d’apprendre et leur curiosité naturelle.


Être dans l’obligation de faire l’école à ses enfants, comme c’est le cas pour de nombreux parents français en ce moment, est différent que de le faire par choix, comme nous !


Voici mes conseils :

Compléter un cahier de suivi

Le cahier de suivi est pour nous un élément indispensable dans notre aventure IEF. Il est tel un tableau de bord où j’inscris au fil des jours nos travaux, nos apprentissages, nos activités et sorties.
Il existe plusieurs manières de le réaliser, à vous de trouver la vôtre…
Il permet de visualiser le travail à faire tel un agenda, de s’organiser et aussi de laisser une trace, pour les instituteurs ou même pour vous.

Etablir un planning, un cadre au quotidien

Je vous livre ici notre organisation quotidienne. Bien sur, c’est à vous de trouver la votre en fonction de vous et de vos enfants…

Nos matinées sont consacrées aux apprentissages formels. C’est en effet le moment de la journée où mes enfants sont le plus disponibles, le plus concentrés.

Dès 9heures (parfois 9H30), nous nous attablons, dans notre pièce de vie, autour des cahiers, manuels et autres supports pédagogiques. Les filles travaillent les mathématiques et le français principalement.

Je suis présente à leurs côtés. Je tente de ne pas diriger leurs apprentissages mais plutôt les accompagner.

Vers 11heures/11heures30, c’est souvent le moment où leur concentration s’échappe. Il est temps de se divertir pour elles, et de préparer le déjeuner pour moi.

Si nos matins se ressemblent au fil des jours, nos après-midis, au contraire, varient.

Si la météo le permet, nous sortons! Nous allons nous balader dans la campagne, dans la foret, ou nous allons tout simplement jouer dans le jardin ou au parc de jeux. Bien entendu, depuis quelques jours, nous avons du nous adapter, et nous confiner !

Aloès, nous profitons de nos après-midi pour bricoler : les filles ont toujours plusieurs projets en cours (dont certains n’aboutiront pas…). Nous jouons quasiment tous les jours ensemble aux jeux de société : nous développons ainsi notre esprit logique, stratégique, mathématiques et pleins d’autres encore. Nous lisons aussi, moi et elles, souvent côte à côte, plusieurs fois dans la journée.

N’oubliez pas que la vie est faite d’apprentissage ! Les enfants apprennent autant en informel qu’en formel…!

Préparer des supports pédagogiques

En cette période ou nous devons nous entraider, voici quelques liens de ressources mises à disposition gratuitement pour vos enfants :

Hugo l’escargot

Fiches maternelle

Tidou

Turbulus

Lulu la taupe

Les coccinelles

Matern’ailes

Pepit

Fiches pour PS et MS

Graphisme écriture

Maxetom

Un jour un jeu

Bout de gomme

Jeux de géographie

CNED

Maxicours, offre l’opportunité pendant la période de confinement des enfants d’accéder à leurs ressources pendant les heures d’école (de 9h à 17 h du lundi au vendredi)

Certains manuels scolaires disponibles en ligne >>>ICI<<<
https://monespace-educ.fr/feuilleter…
Les étudiants Nathan, Rez, Bordas et Le Robert

PlayBac Presse, met GRATUITEMENT en ligne ses journaux, à la fois “ressource pédagogique” alternative pour les enfants et les parents bloqués à la maison et complémentarité ludique aux cours à distance.
Voici comment procéder :
– Créez votre compte via ce lien ➡️
https://digital.playbacpresse.fr/creer-compte/etape-1
– Créez le profil de votre enfant (ne pas remplir le champ numéro d’abonné)
– Indiquez dans le profil de votre enfant le code promo LPQCO pour avoir accès au Petit Quotidien version PDF pendant 15 jours.

N’hésitez pas à me faire part de liens de d’autres ressources, je les ajouterais…

Apprendre de façon ludique, en privilégiant la manipulation

Nous avons appris, et nous apprenons encore, énormément par le jeu : des jeux de société, des jeux créés, parfois des jeux inspirés de ce que je peux lire et voir dans mes recherches. Il est facile d’apprendre lorsqu’on s’amuse, non? Je pense même que c’est valable à tout âge, même pour nous adultes
Profiter de ses enfants!
Ne vous focaliser pas sur les savoirs scolaires : Profitez de ces jours de confinement pour passer du temps de qualité en famille : jouez, riez, lisez, jardinez, cuisinez…

Allez… Vous allez y arriver !

Sabine.

Laisser un commentaire