Les 3 erreurs à ne pas commettre lorsqu’on débute l’IEF

La rentrée scolaire approche… Cette année, peut-être avez vous choisi de pratiquer l’instruction en famille, comme nous?!

Pour notre part, nous entamons notre 6ème année d’IEF avec Alice au niveau CE2 et Claire-Line au niveau CP (et leur petit frère d’à peine deux ans).

Durant notre parcours, j’ai souvent du me réajuster pour répondre au maximum aux besoins de mes filles et afin que nos apprentissages soient fluides et agréables pour tous.

Rassurez vous, nous commettons tous des erreurs, d’autant plus en début de parcours.

Voici les 3 erreurs à éviter lorsqu’on débute l’instruction en famille :

  • Se comparer aux autres parents IEFeurs

Raaaah les réseaux sociaux : une mine d’or n’est ce pas?

Malheureusement, il est facile de culpabiliser face à ces parents qui en font toujours plus que nous… Ces parents qui organisent milles et uns ateliers, milles et unes sorties et qui de plus, ont une maison toujours bien ordonnée…!

Pensez que les réseaux ne sont qu’une facette! Ce n’est pas la vraie vie!!!

  • Faire flamber la carte bancaire

Au départ, j’ai dépensé beaucoup d’argent dans un tas de manuels et supports pédagogiques… Je pense que cela me rassurait! Avec le temps, je me suis aperçue que certains d’entre eux nous avaient peu ou même pas du tout servis. J’ai alors appris à être plus judicieuse dans mes achats : j’achète souvent des supports et matériels pouvant servir sur plusieurs niveaux…

De plus, pensez qu’il est possible de décliner les objets du quotidien en supports pédagogiques. Il nous arrive souvent, par exemple, de dénombrer, additionner et soustraire avec des billes, des petites voitures ou encore des bonbons. Pensez également à faire un tour sur Pinterest : beaucoup de matériels peuvent être fabriqué soit-même.

  • Se laisser du temps libre

Il est normal et rassurant de vouloir planifier ses semaines en IEF : je le fais aussi.

Cependant, Trop c’est trop… Laissons de la place pour l’imprévu : pour les sorties au parc, pour cuisiner ou dessiner, pour lire ou flâner tout simplement. Et puis, pensez qu’en faisons toutes ces activités “non-scolaires”, l’enfant apprend et se construit également.

Nous concernant, depuis plusieurs années déjà, nous avons trouvé notre rythme : le matin, nous travaillons de façon formelle, puis l’après-midi, nous vaquons à nos occupations (sport, balade dans la nature, visites diverses…ect).

A lire : Une journée avec nous, en IEF >>>ICI<<<

La plupart des enfants retrouvent cahiers et stylos dans les prochains jours. Comment appréhendez vous cette rentrée?

N’oubliez pas que le mode d’instruction choisi nous reviens, nous parents. Nous seuls savons ce qui est bon pour nos enfants, notre famille.

Que ce soit à la maison comme nous, ou à l’école, je vous souhaite une très belle rentrée!

Sabine

Laisser un commentaire