Un week-end slowlife : profiter de nous, tout simplement!

Nous en avions besoin : besoin de nous retrouver, nous, rien que nous!

Mon mari a ouvert son entreprise il y a un an et demi, nous l’avons tous suivi dans cette aventure aussi difficile que belle qu’est l’entreprenariat. Il travaille énormément, et ce depuis le début de cette nouvelle aventure. De plus, nous avons déménagé, et nous avons aussi accueillis Gabriel dans notre famille. Tous ces évènements ont fait que nous nous sommes, à tort, un peu oubliés, nous, notre famille.

Quand mon mari m’a dit qu’il avait décidé de ne pas travailler le week-end du 15 août, j’ai immédiatement émis l’idée de partir. Pas pour partir loin, ou dans une destination paradisiaque. Partir pour nous retrouver entre nous, sans la tentation de passer à l’entreprise (il y a des avantage à habiter à 300m mais aussi parfois des inconvénients…), sans la tentation de flâner bêtement sur les smartphones ou l’ordinateur.

Alors, nous avons pris le camping car et nous sommes partis.

A vrai dire, ce n’est pas tellement dans mes habitudes de partir comme cela, sans trop savoir où nous allons. Mais, poussée par mon mari, j’ai accepté, pour une fois, de me laisser porter…

J’ai eu raison!

Nous avons passé de très jolis moments, dont une soirée en particulier que j’ai envie de partager avec vous.

Une soirée qui restera dans nos mémoires!

Nous avons repris la route en fin d’après-midi, en partant de la jolie ville d’Oudon (44). Nous avons longé les bords de Loire, en direction d’Angers (49) où nous avions prévu d’aller le lendemain.

Au détour d’un tournant, nous avons aperçu le lieu idéal pour passer notre soirée en famille.

En pleine nature, c’était calme et joli!

Nous y avons joué, écouté de la musique, mangé et nous avons même fait un feu de camps.

Le feu de camps est d’ailleurs l’un des meilleurs souvenirs des enfants, une belle expérience partagé avec leur papa.

Que j’ai aimé prendre le temps de profiter d’eux, et d’enfin lâcher prise. Ceux qui me connaisse bien savent que c’est difficile pour moi… J’espère que nous aurons pleins de moments come ceux ci dans l’avenir. J’espère aussi apprendre à lâcher prise ainsi!

Sabine.

Un commentaire

Laisser un commentaire